Revue Umma – IGN

Umma sortira en salles le 18 mars 2022.

Mars semble être le mois de la maternité pour les Asiatiques au cinéma et à la télévision. Avec Devenir rouge et Pachinkotous deux axés sur les relations mère-fille, sortent ce mois-ci, il semble approprié pour Umma, le mot coréen pour mère, être libéré aussi. Et bien que ses idées de traumatisme générationnel soient effrayantes, Umma ne l’est malheureusement pas, bien que Sandra Oh fasse de son mieux avec un scénario décevant.

Umma raconte l’histoire d’Amanda (Sandra Oh), une apicultrice électrophobe vivant hors réseau avec sa fille adolescente, Chrissy (Fivel Stewart). Ce sont les meilleurs amis du monde – ils font tout ensemble, y compris l’apiculture, l’élevage de poulets et la lecture de livres. Mais tout cela change lorsque l’oncle d’Amanda de Corée lui rend visite avec les restes de sa oumma, qu’Amanda avait abandonnée des années auparavant. Il lui dit qu’elle doit respecter sa mère lors d’une cérémonie coréenne traditionnelle, sinon elle ne se reposera jamais. Secouée par la rencontre, Amanda commence à avoir des visions de sa mère et des flashbacks des abus qu’elle a subis, ce qui lui a causé cette peur de l’électricité. L’Amanda traumatisée refuse d’honorer sa mère décédée, ce qui fait que l’esprit d’Umma consomme lentement Amanda et la transforme en la femme qu’elle redoutait le plus.

Les 31 meilleurs films d’horreur modernes

Leave a Comment