Police in Spain seize €29m haul of stuffed endangered animals | Spain

La police espagnole a saisi l’un des plus gros transports d’animaux de taxidermie en Europe alors qu’elle enquêtait sur une contrebande potentielle, après qu’un entrepôt à Valence s’est avéré contenir des rhinocéros, des ours polaires, des éléphants et d’autres animaux en peluche.

La Guardia civile a découvert mercredi plus de 1 000 spécimens dans un entrepôt industriel de 50 000 mètres carrés (538 000 pieds carrés) à Bétera, Valence, a-t-elle déclaré dimanche dans un communiqué.

Le butin comprenait plus de 400 espèces protégées, dont certaines ont disparu à l’état sauvage, comme l’oryx cimeterre, ou sont gravement menacées, comme le tigre du Bengale. D’autres comprenaient des lions, des léopards, des guépards et des lynx.

Les enquêteurs estiment que les animaux en peluche valent près de 30 millions d’euros (25 millions de livres sterling). Photographie: Guardia Civil espagnol / AFP / Getty Images

Le propriétaire de l’entrepôt faisait l’objet d’une enquête pour contrebande et crimes contre la faune et la flore, a indiqué la police. Il n’a pas été arrêté.

Les enquêteurs estiment que les animaux en peluche valent 29 millions d’euros (24,2 millions de livres sterling).

Cette découverte est l’aboutissement d’une enquête menée par l’équipe de protection de la nature de la police de Valence qui a débuté en novembre 2021 lorsque des agents ont pris connaissance d’une éventuelle collection privée à Bétera.

Leave a Comment