Olga Smirnova quitte le Ballet du Bolchoï suite à l’invasion russe de l’Ukraine

Écrit par Oscar Holland, CNN

L’une des stars du Ballet du Bolchoï de Moscou, Olga Smirnova, a quitté la compagnie suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie et dansera à la place pour le Ballet national néerlandais à Amsterdam.

Le déménagement intervient après le St. La ballerine née à Saint-Pétersbourg a dénoncé le conflit, affirmant qu'”une ligne a été tracée”.

Dans un communiqué publié mercredi, le Ballet national néerlandais a déclaré que Smirnova avait été “accueillie à bras ouverts”. Elle devrait y faire ses débuts avec sa mise en scène de “Raymonda”, dont la première début avril.

Smirnova a rejoint le prestigieux Ballet du Bolchoï en 2011, avant de jouer les rôles principaux dans les performances de “Swan Lake” et “Giselle”, entre autres. Depuis, elle a fait des tournées internationales avec la troupe et est apparue comme interprète invitée pour l’American Ballet Theatre et le Vienna State Ballet.

Smirnova, dont le grand-père est ukrainien, a écrit sur Telegram qu’elle est “contre la guerre avec toutes les fibres de mon âme”.

“Je n’aurais jamais pensé que j’aurais honte de la Russie”, a-t-elle écrit dans la déclaration, qui a ensuite été republiée par le Ballet national néerlandais. “J’ai toujours été fier du talent des Russes, de nos réalisations culturelles et sportives. Mais maintenant, je sens qu’une ligne a été tracée qui sépare l’avant et l’après.

“Ça fait mal que des gens meurent, que des gens perdent leur toit ou soient obligés d’abandonner leur maison. Et qui aurait pensé il y a quelques semaines que tout cela arriverait ? Nous ne sommes peut-être pas à l’épicentre de la conflit militaire, mais nous ne pouvons pas rester indifférents à cette catastrophe mondiale.”

Olga Smirnova dans la “Casse-Noisette et Compagnie”, création du danseur et chorégraphe français Jean-Christophe Maillot, à Monaco en 2015. Crédit: Valéry Hache/AFP/Getty Images

Dans un communiqué, le directeur artistique du Ballet national néerlandais, Ted Brandsen, a décrit Smirnova comme une “danseuse exceptionnelle que j’admire beaucoup”.

“C’est un privilège de la voir danser avec notre compagnie aux Pays-Bas, même si les circonstances qui ont motivé ce déménagement sont incroyablement tristes”, a-t-il ajouté.

L’annonce intervient un peu plus d’une semaine après que deux autres membres du Bolchoï – le soliste brésilien David Motta Soares et le danseur italien Jacopo Tissi – ont tous deux annoncé leur démission. Expliquant sa décision via Instagram, Tissi a déclaré que les actions de la Russie l’avaient “incapable de poursuivre ma carrière à Moscou”, ajoutant qu'”aucune guerre ne peut être justifiée”.
Le directeur musical du Théâtre Bolchoï, Tugan Sokhiev, a également démissionné plus tôt ce mois-ci, au milieu d’une pression croissante pour condamner l’invasion. Dans un communiqué, il a également annoncé sa longue démission de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, affirmant que les appels à sa prise de parole lui laissaient “l’option impossible de choisir entre mes chers musiciens russes et français bien-aimés”.
L’une des plus anciennes compagnies de ballet au monde, le Bolchoï est l’une des institutions culturelles les plus prestigieuses de Russie, bien qu’elle entretienne des liens de longue date avec l’État russe.
En conséquence, le Royal Opera House du Royaume-Uni a annulé une résidence de la troupe, prévue pour cet été, selon un communiqué fourni à CNN.
Ailleurs, la décision du New York Metropolitan Opera de cesser de travailler avec des artistes ou des organisations russes qui soutiennent le président russe Vladimir Poutine signifie qu’il va probablement geler ses relations avec le Bolchoï. Les deux institutions doivent actuellement organiser une coproduction de “Lohengrin” de Wagner l’année prochaine.

Légende de l’image du haut : La danseuse Olga Smirnova lors d’un concert de gala de l’Orchestre symphonique académique d’État Svetlanov de Russie et du Chœur académique russe Sveshnikov sur la scène historique du Théâtre Bolchoï à Moscou.

.

Leave a Comment