La NASA partage une image de robots flottants souriants qui vivent sur la Station spatiale internationale

Les compagnons robots de science-fiction ne manquent pas – les copains robots de Luke Skywalker C3PO et R2D2 et le chien robot Goddard de Jimmy Neutron me viennent à l’esprit.

Les astronautes à bord de la Station spatiale internationale ont des amis robotiques réels.

Astrobee et Project CIMON sont deux initiatives visant à développer des robots pour aider les équipages spatiaux à fonctionner en apesanteur.

Astrobee, conçu par la NASA, est un groupe de trois robots en forme de cube qui peuvent voler autour de l’ISS, saisir des tuyaux pour se stabiliser et avoir des caméras pour “voir” leur environnement.

L’ensemble de trois robots porte bien son nom, Queen, Honey et Bumble car ce sont des “abeilles occupées” à bord de l’ISS, effectuant des tâches simples comme faire des inventaires pour réduire le fardeau des astronautes.

Les robots d’Astrobee peuvent être actionnés manuellement par des équipes sur Terre ou être programmés pour fonctionner de manière autonome.

Queen, Honey et Bumble ont remplacé un groupe existant de robots flottants et servent de mise à niveau sur l’ISS.

SPHERES, le premier groupe de robots volants à bord de l’ISS, a été déployé en 2006 et a été utilisé pendant plus de 500 heures aux côtés des astronautes.

L’une des aspirations d’Astrobee est de concevoir un logiciel suffisamment avancé pour que les robots puissent gérer l’entretien des engins spatiaux sur Gateway, l’avant-poste spatial sans pilote qui devrait être lancé en 2024.

C’est un objectif ambitieux car l’ISS n’a jamais été vacante au cours de ses 22 ans d’histoire et dépend des humains.

Pendant ce temps, le projet financé par l’Allemagne CIMON (Crew Interactive Mobile companiON) a développé un robot similaire légèrement plus humanoïde.

Cimon répond aux commandes verbales des astronautes et dispose d’un écran LCD pour afficher le “visage” du bot.

Comme les robots Astrobee, Cimon peut se propulser dans la station et effectuer des missions de base au service des astronautes.

Les première et deuxième générations de Cimon ont été apportées à l’ISS par SpaceX, la société de voyages spatiaux d’Elon Musk.

Une partie de l’initiative de Cimon consiste à aider les astronautes à faire face à l’isolement qui accompagne le fait d’être dans l’espace – après tout, tous ceux que les astronautes connaissent vivent à des kilomètres en dessous d’eux sur Terre.

Les astronautes peuvent parler à Cimon de la même manière que les humains liés à la Terre parlent à Alexa ou à Siri – qu’il s’agisse de converser ou d’accéder à la base de données d’informations de l’ordinateur.

Les robots flottants se taillent une niche spéciale à bord de l’ISS, travaillant pour servir de robot de droite à l’astronaute.

Cet article a paru à l’origine sur The Sun et a été reproduit ici avec permission.

.

Leave a Comment