De nouveaux résultats de recherche d’Oncologica sur la détection de biomarqueurs du cancer du cerveau par séquençage génomique facilitent la gestion clinique pour de meilleurs résultats de survie

CAMBRIDGE, Angleterre, 25 mars 2022 :– (FIL D’AFFAIRES) –Le glioblastome, la forme la plus agressive de cancer du cerveau, est généralement traité par chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie. Cependant, une étude récemment publiée par l’équipe de recherche d’Oncologica, le laboratoire de dépistage génétique du cancer de premier plan au monde basé à Cambridge, au Royaume-Uni, explique comment leur recherche sur le séquençage génétique des biomarqueurs prédictifs du glioblastome peut permettre aux patients et aux médecins de prendre des décisions thérapeutiques mieux ciblées. Cela pourrait conduire à une amélioration des résultats du traitement au-delà du taux de survie actuel de 7 % dans les cinq ans suivant le diagnostic.

Ce communiqué de presse est multimédia. Voir la version complète ici: https://www.businesswire.com/news/home/20220324005886/en/

Une nouvelle étude sur les biomarqueurs génétiques du cancer du cerveau permet aux patients et aux médecins de disposer de plans d’ADN pour des décisions thérapeutiques mieux ciblées. (Photo : Business Wire)

Les dernières thérapies et immunothérapies anticancéreuses ciblées visent les mutations génétiques de l’ADN qui sous-tendent le développement et la progression du cancer du cerveau. Les derniers médicaments anticancéreux ciblés offrent de grands avantages par rapport aux approches thérapeutiques standard car ils attaquent directement les cellules cancéreuses mais laissent les cellules normales relativement intactes. Ces nouveaux médicaments ciblés génomiques ont une plus grande spécificité et réduisent les effets toxiques pour les patients par rapport à la chimiothérapie conventionnelle.

La mise en œuvre rapide de ces thérapies ciblées dans la pratique clinique de routine a été limitée par un manque de dépistage génétique complet de ces mutations de l’ADN au moment du diagnostic. En outre, le traitement des biopsies tissulaires à l’aide de formaldéhyde et d’enrobage de cire pour le diagnostic entraîne une fragmentation du test ADN, ce qui rend difficile l’analyse des mutations.

Dans l’étude récemment publiée d’Oncologica, Oncologica montre comment le séquençage de biomarqueurs semi-conducteurs peut être utilisé pour dépister avec précision l’ADN et l’ARN fragmentés à partir d’échantillons de biopsie/résection de glioblastome de routine. Cela permet d’entreprendre un profilage ADN complet dans le flux de travail de diagnostic initial de routine pour lier les mutations détectées à un large éventail de thérapies et d’immunothérapies ciblées génomiques potentielles, plutôt que d’attendre de voir si les traitements standard ne parviennent pas à contrôler la maladie.

« Nous recherchons en permanence de nouvelles façons d’améliorer les options de tests génétiques lors du diagnostic initial afin de fournir des données personnalisées précieuses pour faciliter les traitements ciblés contre le cancer », a déclaré le Dr Marco Loddo, cofondateur et directeur scientifique d’Oncologica.

Les principales conclusions de l’article sont ;

  • La plupart des patients présentaient 3 mutations exploitables ou plus affectant les principaux réseaux de régulation du cancer, notamment les voies de signalisation mitogènes, les voies de réparation des dommages à l’ADN et les points de contrôle du cycle cellulaire. Un lien avec l’immunothérapie et les inhibiteurs de PARP a été identifié chez 44 % des patients atteints de glioblastome en raison d’altérations des gènes de réparation des dommages à l’ADN.

« Nous espérons que nos données aideront à informer les oncologues sur le large éventail de thérapies potentielles qui sont désormais disponibles et que cela se traduira par de meilleurs résultats cliniques pour les patients atteints de glioblastome à l’avenir », a déclaré le professeur Gareth Williams, co-fondateur et directeur médical d’Oncologica.

En savoir plus sur www.oncologica.com/news/Newspage et https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0245817

À propos d’Oncologica :

Oncologica est un laboratoire mondial de recherche sous contrat de précision en oncologie et en génomique basé à Cambridge, au Royaume-Uni. Notre profilage ADN personnalisé est utilisé pour faciliter l’identification des thérapies ciblées les plus appropriées pour les patients atteints de cancer comme alternative à la chimiothérapie.

Nos capacités de tests moléculaires couvrent désormais le dépistage du cancer, le séquençage de l’ADN tumoral, le profilage des mutations Covid -19 et les tests d’allergènes, avec plus de 5 millions de tests de santé génétiques effectués au cours des deux dernières années. Le profilage ADN NGS complet d’Oncologica, associé à des thérapies ciblées, fournit des schémas génomiques détaillés qui optimisent les choix thérapeutiques, améliorent les résultats pour la santé et aident les personnes à éviter les traitements peu susceptibles d’être bénéfiques.

Les programmes de recherche sous contrat, les essais cliniques et les plateformes de validation des tests de diagnostic d’Oncologica se concentrent sur de nouvelles solutions thérapeutiques génomiques. Les données génomiques personnalisées aident à donner aux patients et aux cliniciens les moyens d’améliorer les résultats des traitements et la santé humaine.

Oncologica UK Ltd, Suite 2, The Newnham Building, Chesterford Research Park, CAMBRIDGE UK CB10 1XL. www.oncologica.com :

Voir la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220324005886/en/

Contacts:

Entretiens presse : Dr Marco Loddo BSc PhD, co-fondateur et directeur scientifique :
Tél Dir : 01223 785316,
Envoyez un e-mail à Marco.Loddo@oncologica.com :

Demandes éditoriales et presse :
Christine Modla-Thomas, responsable marketing :
Tél Dir : 01223 981779 :
Envoyez un e-mail à Christine.Modla-Thomas@oncologica.com :

Demandes des lecteurs communications@oncologica.com ou Tél : 01223 785327 :

Leave a Comment